L’engouement des Français pour le piano et la guitare a duré même après le confinement

Homme avec guitare

Pendant le confinement, les ventes d’instrument de musique ont explosé sur Internet. Les pianos et les guitares ont été les deux instruments les plus souvent commandés. Beaucoup d’observateurs imaginaient que la tendance, que l’on a observée en France et ailleurs, se calmerait après le confinement. Pourtant, l’intérêt des apprentis musiciens a perduré et continue aujourd’hui.

Les magasins ont aussi pu profiter de cet engouement

Pendant le confinement, les Français ont acheté beaucoup d’instruments de musique. Malheureusement, les magasins étaient fermés et ce sont les plateformes de ventes en ligne et les fabricants qui en ont le plus profité. Alors, quand le déconfinement a commencé et que les Français ont continué à acheter des instruments, mais cette fois-ci en se rendant dans les magasins, les vendeurs étaient soulagés.

La majorité des achats sont effectués par des clients qui achètent leurs premiers instruments. Résultat, les instruments premiers pris ont été les plus vendus. Cependant, beaucoup d’instruments haut de gamme ont trouvé preneur. Les musiciens confirmés ont profité de l’occasion pour faire appel à la meilleure banque en ligne et financer leur nouvel instrument. Une bonne manière de progresser pendant ces semaines d’inactivité.

Une année record pour la marque Fender

Les pianos numériques ont connu des records de vente cette année. L’instrument a renoué avec le succès, mais dans ses versions les moins perfectionnées. De son côté, la guitare bas de gamme a aussi été énormément convoitée. Néanmoins, c’est le succès de la marque mythique Fender qui a le plus marqué cette période si particulière.

Effectivement, le constructeur de guitares haut de gamme qui a équipé tous les plus grands musiciens de rock dans le monde a enregistré des ventes records. C’est simple, l’année 2020 est la meilleure année en termes de croissance et de volume de vente pour la marque depuis sa création ! Une situation si inattendue que le New York Times lui-même en a récemment fait sa une.

Une situation plus difficile du côté des instruments à vent

Si les constructeurs et les vendeurs de pianos et de guitares se frottent les mains, ce n’est pas le cas du côté des instruments à vent. Effectivement, ces instruments-là n’ont vraiment pas profité de l’effet positif du confinement. Plus difficile d’accès et souvent plus technique, les Français ne semblent pas être séduits par l’idée d’apprendre à en jouer.

Pis encore, les ventes des instruments à vent en France sont étroitement liées à l’activité des conservatoires à toutes les échelles (municipale, départementale, régionale et nationale). Malheureusement, la reprise de cette activité est lente et laborieuse à cause du covid-19 et du protocole sanitaire. À la rentrée, les ventes ont chuté de 30 % par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire