Accordéon : quels sont les différents types ?

Main sur un accordéon

Savez-vous qu’il existe plusieurs types d’accordéon ? En effet, l’accordéon chromatique se différencie de l’accordéon diatonique. Ils divergent par rapport à leur manière de fonctionner. Faisons le point sur les différents types d’accordéon.

L’accordéon chromatique

L’accordéon chromatique permet de jouer toutes les notes de la gamme dites chromatique. Il est donc associé à un système uni-sonore, c’est-à-dire que le son issu de l’instrument est le même que vous poussiez ou tiriez sur les anches. Pour mieux comprendre le fonctionnement global de l’accordéon, consultez le site Boite Accordéon qui est bien plus complet sur le sujet.

Les claviers sont organisés sur trois rangées au niveau du clavier chant et le clavier d’accompagnement est constitué de touches pour les basses et les accords composés (mineurs, majeurs et septièmes). Par conséquent, un accordéoniste qui utilise un accordéon chromatique peut jouer 12 notes de la gamme chromatique et ce, sur plusieurs octaves. Généralement, cet instrument est employé pour jouer du jazz, de la musique classique, de la musique latine, du musette et même de la variété.

Accordéon à basses chromatiques

Ce type d’accordéon permet de jouer les notes de la gamme chromatique sur plusieurs octaves car le clavier de la main gauche devient mélodique comme celui à droite. Le système mécanique est un déclencheur (également appelé convertisseur). Toutefois, certains modèles n’ont pas de déclencheur et le clavier de la main gauche ne peut pas être transformé en basses composées.

Accordéon à basses standards

C’est le modèle le plus répandu en France. Au niveau du clavier de la main gauche, il possède une à plusieurs rangées de basses et même des rangées avec des accords préconçus.

L’accordéon diatonique

L’accordéon diatonique est un peu plus petit que le chromatique et fonctionne de façon totalement différente. Tout d’abord, il se limite à une gamme diatonique. Ainsi, comme avec un harmonica, on ne peut jouer que sur une tonalité. De plus, les accordéons diatoniques sont bi-sonores. Par conséquent, quand on tire ou on pousse sur les anches, le son produit n’est pas le même. Quand il appuie sur un même bouton, l’accordéoniste peut donc obtenir deux sons différents.

On peut tout de même préciser que depuis sa création, l’accordéon a bien évolué. Aujourd’hui, certains disposent d’altérations sur un troisième rang et le musicien peut également jouer les notes de la gamme chromatique. Un accordéon diatonique n’est donc plus vraiment diatonique car il peut bénéficier du même registre que les chromatiques. Les seules différences notables restent la taille et la bi-sonorité.

Laisser un commentaire